EPISODE 31 ERIC POITEVIN

J’ai rencontré Eric Poitevin le 13 octobre 2021 à Paris, dans les locaux des Éditions Macula.

Eric Poitevin est photographe, il a exposé dans de nombreux endroits prestigieux, et enseigne à l’école des Beaux-Arts de Paris. Son travail photographique a très vite séduit Michel Troisgros qui est ensuite devenu son ami.

Dans le cadre d’une collaboration, il a réalisé les photographies présentées dans le livre Servez Citron, dédié à la maison Troisgros, paru aux éditions Macula en 2020.

Comme il est écrit dans l’ouvrage Servez Citron dont nous avons parlé ensemble, « entre 2018 et 2019, Eric Poitevin séjourne à plusieurs reprises à Ouches, près de Roanne, chez Troisgros. Avec Michel, l’idée leur vient à l’esprit de faire un livre, mais les traditionnelles images de livres de cuisine ne soulèvent pas l’enthousiasme des 2 amis. »

À partir de là, des discussions sur ce qu’est la cuisine ont pris forme et de nombreuses hésitations sur les différents modes de représentation de l’univers de la famille Troisgros ont nourri leurs échanges.

Un ouvrage très original a finalement vu le jour, un très beau livre d’art composé de 3 parties : d’abord un texte, intitulé Restes de table, de Jean-Claude Lebensztejn, qui évoque les manières de table, puis la partie Planches, constituée d’un ensemble des photographies d’Éric Poitevin présentant des assiettes desservies à la fin du service du restaurant Troisgros à Ouches, et enfin la partie Recettes, rassemblant 41 recettes de Michel et César Troisgros en lien avec les photographies.

Tout au long de notre rencontre, Eric Poitevin est revenu sur la genèse du projet ainsi que sur les différentes étapes de sa réflexion.

Dans cet épisode, il est donc question de choix esthétiques et de partis pris, mais le photographe interroge également sa propre relation au bien manger et à l’alimentation. Nous sommes aussi revenus sur les liens qui existaient entre ce projet et les autres travaux d’Éric Poitevin : ce travail sur la trace, la mémoire, sur ce qui reste, est finalement assez proche du travail photographique réalisé en 1994 sur des boîtes de papillons. (Les Papillons, 1994)

La cuisine de Michel et César Troisgros est évidemment évoquée, puisqu’elle constitue le cœur de l’ouvrage, le sujet photographique, et qu’elle est abordée avec une démarche d’une grande originalité.

Plus largement, une réflexion sur la mise en visibilité de la gastronomie par le prisme de la photographie culinaire est aussi amorcée.

https://www.centrepompidou.fr/fr/ressources/personne/c5zjyj

https://www.editionsmacula.com/livre/153.html

https://www.troisgros.fr/page_3-maisons

Partager

Poster une rponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *