ÎLOTS SAUVAGES

J’ai lu Îlots, la superbe revue pensée et créée par Noémie Malaize.

À la veille de la sortie du numéro 2, Îlots Exotiques, je ne peux que vous encourager à découvrir ce beau travail si ce n’est pas déjà fait. La signature traduit bien la finalité du magazine puisqu’il s’agit de faire découvrir au lecteur « des territoires comestibles qui régalent, engagent et rassemblent ».

Dans un très beau texte de présentation, Noémie Malaize revient sur les objectifs du concept : « Nous l’avons imaginé pour offrir une vision désirable, généreuse et éclectique du grand garde-manger qui nous entoure. Des îles, non pas comme des acteurs isolées ou fantasmés, mais comme des territoires accessibles. »

Le premier numéro, intitulé Ilots Sauvages, est consacré à ce que la nature nous offre de meilleur, ce qu’on trouve dans les interstices, les endroits laissés de côté, les espaces non domptés par l’homme, laissés sauvages.

À partir d’un menu imaginé par Sarah Mainguy (cheffe chez Vacarme à Nantes) et Pierre-Antoine Arlot (Boulangerie-Café La Maison à Nantes), les contributeurs proposent une déambulation sur les chemin de traverses, accompagnés de semeurs, de cueilleurs, de producteurs libres et pleins d’envies.

Au fil des pages, de belles rencontres, de beaux portraits, des interviews aussi : on croise par exemple Ophélie Damblé (du site Tamerenature.com) qui pratique la green guerilla, « une forme de militantisme pacifique visant la réappropriation de l’espace urbain et de la végétalisation ». Norbert Nicolet produit des légumes arc-en-ciel à la Ferme ô VR et Lucile Chapsal, la co-fondatrice du collectif « Les cueilleuses de paysages » explique comment pratique la cueillette urbaine. Et puis on fait aussi la connaissance de Manon Descombats et Maxime Delalande, qui ont développé leur restaurant nomade Iso et qui investissent des lieux accueillants autour de Nantes et dans la presqu’île guérandaise.

Dans ce numéro, on trouve aussi de belles recettes, comme celle des paccheri rigati à la criste marine et à la brandade nîmoise, celle de la crème fouettée infusée aux feuilles de figuier, ou encore celle des beignets de pétales de tournesol et tahini de graines de tournesol.

Tous ces contenus originaux et passionnants, organisés autour de quatre grands thèmes (Le Champ, Le Marché, La Cuisine, La Table) sont mis en valeur par un très beau travail d’illustration réalisé par différents illustrateurs et accompagnés des magnifiques photographies d’Anne-Claire Hérault, de Marine Brusson, et d’autres.

Le résultat est un très bel objet éditorial, soigné, graphique, et je suis très impatiente de poursuivre la collection en ajoutant le numéro 2 Îlots Exotiques (disponible dès maintenant en précommande ici) à mes étagères.

https://ilots-magazine.com

Partager

Poster une rponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *