LE GRAND PRÉCIS DES VINS AU NATUREL

J’ai lu Le Grand précis des vins au naturel, du biologique au sans sulfites ajoutés de Stéphance Lagorce, paru aux éditions Homo Habilis en avril 2019, et préfacé par Bernard Plageoles, vigneron du domaine du même nom.

Le livre, qui repose sur une maquette stylisée et très visuelle, est organisé en 4 chapitres auxquels s’ajoutent des annexes. D’abord le sol, vivant, ensuite la vigne, “fragile et robuste, indocile et obéissante”, puis le chai et “les vigneron(ne)s-alchimistes”, ces “sorciers”, jusqu’au verre et tout ce qui relève de la dégustation.

En prologue, une question “Par quel prodige la révolution des vins au naturel est-elle en train de complètement rebattre les cartes de la planète vin?“, est associée à un schéma revenant sur l’historique du processus et ses différents protagonistes, le visionnaire, le passeur, le théoricien, les pionniers et les expérimentateurs, et les nouveaux acteurs .

Le premier chapitre, consacré au sol et au travail qui en découle, propose des explications sur les sols vivants et leur microbiologie, les terroirs, mais aussi sur les différents principes de biodynamie.

Le second chapitre, plus long, s’attache au fonctionnement de la vigne et aux soins à lui apporter: les saisons se suivent et ne se ressemblent pas, elles représentent tout à tour différents dangers concernant la bonne santé des plants.

Vient ensuite le chapitre consacré aux mystères du chai, qui comme le dit l’auteur, semblent infinis. “Ce passage miraculeux du fruit vers le vin met en jeu une somme considérable de connaissances, d’expériences mais aussi d’intuition, d’instinct, d’engagement et de convictions puisque les vignerons au naturel “signent” leurs vins et veulent y faire passer des messages: la vision de leurs terroirs, celle de la nature qui les entourent.” L’objectif d’un tel chapitre est bien de donner les outils pour mieux comprendre la diversité aromatique des vins au naturel. Et pour éclairer au mieux le lecteur, un lexique est proposé après chaque point abordé ; cela confère à l’ouvrage une dimension didactique évidente et revendiquée, ne s’agit-il pas d’un précis?

Pour finir, un chapitre décrit le bonheur procuré par le fait de boire ces vins, plein de surprises et tellement moins consensuels que les vins conventionnels. Il est ici question de “formatage des goûts”, d’émotions, de “vin conventionnel taillé pour plaire”, mais aussi des défauts qui peuvent toucher les vins, de la petite originalité qui peut s’avérer intéressante à la plus rédhibitoire.

Pour conclure, des annexes rassemblent de nombreuses explications sur les familles de vin, on y trouve également un point sur la chaîne d’acteurs qui s’activent pour que nous puissions découvrir ces vins, quelques clés pour comprendre l’évolution économique d’un secteur qui a “le vent en poupe”, ainsi d’un index permettant de retrouver facilement les sujets abordés dans l’ouvrage.

Ce Grand Précis remplit pleinement sa mission, à savoir offrir une meilleure compréhension de ce que sont les vins naturels, de leur production à leur dégustation. L’objet est agréable à consulter, tout est très clairement illustré par des pictogrammes, schémas et figures aux graphismes épurés réalisés par Elodie Campo. La maquette contribue en effet à rendre la lecture plaisante, et le sujet, synthétisé et vulgarisé avec intelligence, s’en trouve éclairé.

Le Grand Précis des vins au naturel, de Stéphane Lagorce, éditions Homo Habilis, 2019
ISBN-13: 978-2956732600

Partager

One Comment on “LE GRAND PRÉCIS DES VINS AU NATUREL”

Poster une rponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *