IMAGE ET PERFORMANCE DU GOUT ET DE L’ALIMENTATION À LA TÉLÉVISION : ANALYSE DE L’ÉMISSION CARTE POSTALE GOURMANDE

  ( Article co-écrit avec Aurélien Le Foulgoc et publié dans Scènes Gourmandes, éditions Jean-Paul Rocher, 2006) L’imaginaire du goût regroupe des univers symboliques qui font massivement appel aux cinq sens, et en raison de ses contraintes techniques, la télévision se trouve dans l’impossibilité matérielle de faire partager le goût, l’odeur, et le toucher : certaines émissions font pourtant le pari de transmettre l’intransmissible. Selon l’angle choisi, la mise en scène change : du plus didactique[1]au plus poétique[2], la performance sensorielle se déplace. Dans quelle mesure la télévision arrive-t-elle à représenter des univers symboliques qui mobilisent une richesse sensorielle qu’elle ne peut offrir au téléspectateur? L’émission Carte Postale Gourmande[3], présentée par Jean-Luc Petit Renaud, propose aux téléspectateurs « une …