EPISODE 26 LAETITIA DEBEAUSSE & CHRISTOPHE ARIBERT

J’ai rencontré Laetitia Debeausse et Christophe Aribert le 2 octobre 2020 à Uriage  dans l’ancien grand-chalet du parc de la ville qui a été réhabilité et abrite aujourd’hui la Maison Aribert. Christophe Aribert, le chef du restaurant, a imaginé ce lieu avec l’aide de Laetitia Debeausse qui l’a accompagné afin de l’aider à déployer son projet de la manière la plus durable et la plus responsable possible.

Maison Aribert, c’est un lieu privilégié à proximité des massifs du Vercors, de la Chartreuse et de Belledone, qui propose des chambres d’hôtel, une table doublement étoilée, un joli café de village revisité, mais aussi un espace bien-être et des consultations de kinésiologie et d’étiopathie.

J’ai eu le plaisir de découvrir la subtilité et la finesse de la cuisine du chef, végétale et inspirée par le terroir local : parmi les sublimes plats dégustés tout au long de la soirée, citons par exemple la truite, bouillon persil, oxalis, haricots verts du jardin, ou encore la tartelette sarrasin, ventres des poissons d’eau douce, maïs, oignons doux, mais aussi l’oeuf, champignons, pimprenelle, achillée mille-feuilles.

Durant l’entretien, nous avons pris le temps d’échanger sur le parcours de Christophe Aribert et sur la création de ce lieu, mais aussi sur l’expérience totale de déconnexion à la nature qu’on vit lorsqu’on s’y arrête. L’omniprésence de l’art a été évoquée, qu’il s’agisse de la présence d’artistes locaux comme Thierry Martenon, sculpteur installé en Chartreuse, ou Martin Berger qui travaille à Grenoble dans le champ des arts décoratifs. Thierry Martenon a notamment conceptualisé cinq totems réalisés avec les platanes coupés durant les travaux.

Hatarakimono Project

L’hôtel abrite également deux superbes expositions : le projet Hatarakimono est composé d’une série de photographies de vêtements de travail prises par l’artiste K-NARF au Japon en 2016. “Hatarakimono est un mot japonais très particulier qui décrit avec une connotation extrêmement positive un travailleur consciencieux, un bosseur. C’est un homme ou une femme qui aime faire son métier, quel qu’il soit, et qui le fait bien, sans prétention.” (cf catalogue de l’exposition). Un autre travail photographique est aussi exposé, il s’agit de celui de Frédéric Leyre, Kodama l’esprit de l’arbre qui travaille sur l’imaginaire de la forêt à travers de sublimes photographies d’arbres. Ces collaborations sont en lien direct avec  les engagements, très forts, qui ont été mis en oeuvre lors de l’élaboration de la Maison.

 

www.maisonaribert.com

www.laetitiadebeausse.com

www.thierrymartenon.com

https://www.ateliermartinberger.com

Hatarakimono Project Tokyo, éditions Dilecta, en vente ici

https://www.kodama-lands.com

Partager

Poster une rponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *